Pâte feuilletée sans gluten

Il y a quelques jours, Anne et ses papilles allergiques nous informait la parution d’un nouveau livre de recettes sans gluten. Ni une , ni deux j’ai fait un saut à la Fnac, pour voir un peu de ce qu’il en était. Je le feuillète, et je découvre aux fils des pages un livre très attrayant, car il comporte beaucoup de recettes de base, qui nous sont si chères, surtout au début d’un régime et que  l’on ne maitrise pas encore les rudiments.

Et comme le hasard fait toujours bien les choses (perso je pense qu’il n’y a jamais de hasard, que tout est voulu d’avance, les rencontres, les erreurs etc, mais là est un autre sujet), il y avait une recette de pâte feuilletée sans gluten, pile poil, ce qu’il me fallait pour le kiki. très doucement j’ouvre mon sac à main, et discrètement je note la recette sur mon carnet de post it. (oui, oui je l’avoue je suis une kleptomane de paragraphes culinaires, mais chuuuut, hein? )

Voici donc la recette de la pâte feuilletée version sans gluten, je sais bien qu’elle n’intéressera pas grand monde dans la sphère bloggesque, mais certainement qu’elle va intéresser beaucoup de personnes intolérantes au Gluten de blé. Au pire, je sais qu’elle intéressera au moins Nolwenn( n’est-ce pas?)

*** Précisions : Avec cette recette, on ne peut pas  faire des croissants ou des feuilletés tels que les bouchées à la reine, friands ou autres. Toutefois elle est délicieuse et croistillante.

pour un pâton d’environ 600 gr

250 gr de farine à pâtisserie spéciale sans gluten (j’ai pris la marque Schaër)

1 oeuf

1 pincée de sel

3/4 de tasse d’eau très froide

250 gr de beurre.

cuisine_190

je vous présente donc la farine spécial sans gluten composée d’amidon de maïs, de farine de riz, de dextrose, et de protéines végétales. C’est une farine que l’on se procure essentiellement dans des magasins diététiques, mais également dans les magasins bios ( pas tous car elle n’est pas bio)

cuisine_191

voilà ce que ça donne

cuisine_193

pour vous donner un peu l’idée de la texture, il suffit de serrer la farine comme une boule de neige pour obtenir ceci.

cuisine_192

commençons notre recette.

mélangez tous les ingrédients sauf le beurre, afin d’obtenir une boule lisse, comme je ne l’ai pas obtenue, car à priori, trop d’eau (certainement à cause de la farine qui ne devait pas être de la mm marque que celle de l’auteur de la recette). Malgré un rajout de farine, je n’arrive toujours pas à obtenir ma boule, je sors donc mon arme secrète à savoir  une cuillère à café de gomme de guar, épaissisant naturel.

cuisine_1951

cuisine_196

voici donc la gomme de guar qui se présente sous forme de poudre. Il est assez difficile d’en trouver, j’ai eu la chance d’en avoir dans le magasin bio « Réso Bio » lors de mon séjour à Perpignan. c’est relativement cher, car 14.95 € les 100 gr. Même si l’on s’en passe facilement, c’est toujours plaisant d’avoir ce petit plus.

cuisine_194

Et là miracle une cuillère à café de poudre suffit pour que la magie opère, une belle boule lisse, parfaite et sans grumeaux.

cuisine_198

Etalez la pâte en un carré, placez la plaquette de beurre écrasée au centre, puis rabattre les coins sur le centre en les superposants

cuisine_200

vous obtenez à nouveau un semblant de carré

vu la chaleur ambiante ce soir là, j’ai eu la judicieuse idée d’utiliser mon rouleau à patisserie Tupperware rempli d’eau glacée, ce qui m’a permis de travailler plus facilement la pâte. Entre chaque tour, je le nettoyais, puis le plaçais au congélateur.

cuisine_201

Etalez la pâte en un rectangle d’environ 35 cm sur 25 cm

cuisine_202

la plier en porte feuille, puis l’étaler à nouveau

cuisine_203

là je commence à avoir des problèmes de fuitage de beurre, mais rien de très méchant, un coup de farine par dessus et hop ni vu, ni connu, on réétale, on repli en porte feuille, et zou 20 mn au frigo en n’oubliant pas de recouvir d’un torchon pour éviter que la pâte ne se dessèche.

on répète l’opération  2 fois, puis encore 20 mn au frigo, et enfin 2 opérations + 1 repos de … minimum 30 mn avant utilisation.

entre tous ces tours j’ai dû ajouter plusieurs cuillères à soupe de farine, toujours à cause du beurre, qui voulait se faire la belle. Le dernier tour a été le plus difficile ,car la pâte commencait à se déchirer, bien qu’elle était « humide ».

cuisine_187

Finalement j’arrive à obtenir un paton pas trop moche, et assez régulier dans la forme, chose très exceptionnel, car cette farine n’a aucune élasticité.

Avant d’emballer ma pâte, j’ai voulu faire une coupe de façon à voir les différentes couches, mais comme vous le voyez par vous même ,( bien que la photo ne soit pas de bonne qualité, vive  lumière artificielle, à 23 h) ce n’est pas flagrant.

cuisine_1882

la voici bien enveloppée prête à aller faire un gros dodo, (tout comme moi même ce soir là, j’ai fini il est 23h30)

cuisine_205

48 h plus tard, je l’étale très facilement dès la sortie du frigo, je découpe mes petits rectangle et……….c’est parti mon kiki !!!!!

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Suivez-moi sur Twitter
Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 113 autres abonnés

My Taste

mytastefr.com

Blogs de cuisine